•  
  •  

Un imitateur de talent – La République

Pour présenter son one-man show « Adler…frais ! » vendredi à Oésia, l’artiste, venu de Laponie, a eu beaucoup de mal à trouver notre commune.Cette mésaventure lui permet de décliner Oé de bien des manières, toutes plus drôles les unes que les autres. Contrarié par l’espace vide entre les premiers rangs et la svcène, il vient voir son public de près et y reconnait des amis improbables qu’il citera pendant tout son récital.

Avec un art consommé de l’improvisation, la vedette accueille les retardataires, rouges de confusion.

Enfin le spectacle commence et Patrick raconte son aventure dans le Grand Nord. Celle-ci est prétexte à imiter plus d’une cinquantaine de vedettes du show-biz et de l’actualité. Le rythme est si rapide que le public peine un peu à suivre le fil de l’artiste mais  il rit quand il se moque des chanteurs actuels qui ne chantent pas mais sussurent : Vincent Delerm, Carla Bruni ou Raphaël. Il pourfend sans pitié la Star’Ac devenue la star’Ice. Il égratigne au passage BB voulant arrêter  » l’homophoquie » avant de poursuivre en Islande,avec Bjork et au québec avec Céline Dion.Tout au long du spectacle, Zezette, du « père Noël est une ordure », est omniprésente. Enfin, l’artiste descend dans la salle en compagnie d’Andrea Bocelli et conquit définitivement son public. De nouveau sur la scène, il trébuche dans l’obscurité et tombe dans le fameux espace vide devant les premiers rangs. Un dernier gag ? Non,il a dû se faire mal mais il se relève et parodie magistralement Barbara.

C’était la dernière, à l’Oésia, de ce spectacle de l’imitateur de talent avant son prochain qui débutera en juin.

Un article de la République du Samedi 28 Avril 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*